La nouvelle équipe : soudée, fidèle et confiante

Le chapitre d’une nouvelle histoire est en train de s’écrire pour Laure et Fabien Mengus qui viennent de ré-ouvrir l’Arnsbourg à Baerenthal le 17 août dernier sous leur signature. Elément capital pour la réussite de leur projet : la composition d’une équipe de confiance. Et le couple est heureux d’avoir su répondre à ce challenge avec un bel ensemble de personnes enthousiastes à leurs côtés.arnsbourg_mengus_EWP1096

arnsbourg_mengus_EWP1078Pour les habitués du Cygne, la surprise sera moindre lorsqu’ils pousseront la porte de l’Arnsbourg. Une majorité des collaborateurs du restaurant de Gundershoffen a fait le voyage de 12 kilomètres jusqu’à Baerenthal. « L’ensemble de nos employés ont décidé de suivre nos deux nouveaux projets» annonce Laure Mengus avec fierté. « Nous leur avons expliqué les opportunités qui s’ouvraient à eux et l’adhésion a été unanime ». En effet, cette deuxième maison a permis d’offrir des perspectives d’évolution à tous, en changeant de décor ou en progressant au Cygne, avec de nouvelles responsabilités. « Nous allons ainsi travailler en toute confiance, avec des équipes que nous connaissons déjà bien… et qui nous connaissent déjà bien » ajoute Laure Mengus.

arnsbourg_mengus_EWP1044A l’Arnsbourg, l’équipe sera donc constituée d’anciens du Cygne, complétées par quelques anciens de la belle bâtisse de Baerenthal. « Nous n’avons pas ignoré les employés de l’Arnsbourg qui ont choisi de nous suivre. C’est un autre atout pour nous d’avoir quelques guides dans cette nouvelle maison» poursuit-elle.

Pour compléter le tout, il a fallu aussi trouver encore d’autres profils, riches d’expériences variées et internationales. « Les candidats ont écrit de manière instinctive semble-t-il. Cela a extrêmement bien fonctionné. Nous avons eu le plaisir de composer notre équipe en très peu de temps» confie la maîtresse de maison.

arnsbourg_mengus_EWP1099Les entretiens se sont dans les 2 lieux, respectivement selon le poste souhaité. « Nous nous basons surtout sur le ressenti de la personne par rapport à notre projet, à son attitude plutôt que simplement sur son curriculum vitae. Le parcours retient notre attention bien évidemment, mais ce n’est pas l’élément essentiel à nos yeux. » précise Laure Mengus. « Moi-même, je suis arrivée dans un milieu que je ne connaissais pas et jamais je n’aurais pensé travailler dans la restauration. Alors, je suis bien placée pour savoir que quand une personne est prête à donner le meilleur d’elle-même elle peut y arriver. La formation est bien évidemment un atout. Toutefois, Il m’arrive de penser que bien souvent, la volonté de donner le meilleur de soi-même peut primer…» conclut Laure Mengus.arnsbourg_mengus_EWP1113

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>